beignet, mardi gras, friture, carnaval, dessert, sucre, gourmandise, pâte briochée, beignet boule, boulange, levure

Beignets Soufflés Façon « Bonne Femme » d’Alexandre Dumas

Mardi Gras rime avec beignets et autres délicieuses gourmandises préparées spécialement pour fêter le début du Carême dans la religion chrétienne. Il existe des dizaines, voire des centaines de variantes de cette pâtisserie à base de pâte frite à l’huile, selon les régions de France mais également selon les pays. Aujourd’hui, j’ai choisi de vous présenter une recette méconnue tirée de l’excellent Grand Dictionnaire de la Cuisine d’Alexandre Dumas.

Lire la suite

Publicités

Beignet Au Chocolat « Zéro Complexe »

Je ne sais pas vous mais moi, j’adore les beignets sauf que, la plupart du temps, c’est tellement gras qu’on se retrouve avec les mains généreusement hydratées pour des jours  😉 Et ne parlons pas des beignets industriels… Quand je regarde la (longue) liste des ingrédients, mes cheveux se dressent sur la tête en lisant le nombre de conservateurs qu’on ingère ainsi que la fameuse huile de palme ou les graisses hydrogénées. Beeeeerk !

Alors j’ai décidé de me jeter à l’eau et de les confectionner toute seule comme une grande dans ma cuisine. Pourquoi ai-je écrit zéro complexe à côté du mot « beignet » ? Totalement antinomique me direz-vous. Hé bien NON, parce que : 1) pas besoin de sortir de Sciences Po pour les réaliser et, ô miracle, pas besoin de friteuse non plus ! 2) cette recette a le mérite d’être faite à base d’une pâte qui absorbe très peu l’huile (mon papier absorbant était à peine gras après égouttage). Conclusion : lancez-vous, ceux-là sont ultra-moelleux et légers. En plus, c’est bien meilleur que les beignets achetés tout prêts  🙂 Lire la suite

Beignets d’aubergine à la bière aromatisée

Traditionnellement la pâte à beignet se prépare avec une bière blonde mais pourquoi ne pas bousculer les codes pour une fois ? En véritable addict de la célèbre marque Des**rados, j’ai toujours une petite réserve dans mon frigo (oups, je suis démasquée, vous connaissez désormais l’un de mes péchés mignons). J’ai donc joué à quitte ou double en remplaçant la blonde classique par celle-ci, hé bien croyez-moi le résultat en vaut la chandelle : un petit goût légèrement acidulé et citronné (j’avais opté pour la version « lime » de la marque) qui se marie merveilleusement bien avec l’aubergine fondante dans sa coque de pâte croustillante à souhait. Ma fille a testé et approuvé, elle a tellement apprécié qu’elle n’a pu s’empêcher de se resservir… Vous verrez, l’essayer, c’est l’adopter cette recette ! Lire la suite